Le budget alloué aux soldes augmente pour cette session 2017

La période des soldes est désormais lancée en France, les internautes ont déjà accordé une attention significative à de nombreuses boutiques en ligne afin d’identifier la promotion la plus alléchante. Tous les secteurs sont visés et une nette augmentation du budget a été enregistrée.

Tous les styles vestimentaires sont concernés par la période des soldes en France

Que vous soyez un adepte de la mode fashion ou un passionné des vêtements Swag, vous n’aurez aucune difficulté pour trouver une offre promotionnelle à la hauteur de vos attentes. Toutes les boutiques en ligne et les magasins physiques ont désormais changé leur vitrine afin de dévoiler les pourcentages les plus attractifs. Il faut noter que la toile se retrouve en haut de l’affiche puisque les consommateurs sont nombreux à l’utiliser pour trouver ce dont ils ont besoin. 73 % des Français ont donc l’intention d’avoir recours à la toile pour acquérir quelques pièces.

Le budget moyen consacré à cette session s’articule autour de 199 euros

La part ne cesse d’augmenter puisqu’elle était de 68 % un an auparavant, cela montre que les clients délaissent les commerces classiques afin de se concentrer sur le Web. Cette tendance est surtout valable pour les jeunes de moins de 34 ans, car ils surfent sur internet pour identifier les soldes les plus séduisants qu’ils soient en lien avec les vêtements, les accessoires ou les objets du quotidien. Selon une étude, un autre enseignement est tiré de cette nouvelle session, il s’articule autour du budget qui est donc beaucoup plus conséquent. En moyenne, une progression de 15 % est au rendez-vous, l’enveloppe réservée aux promotions est de 199 euros.

21 % des Français ne souhaitent pas dépenser une somme aussi forte que celle de 2016

Toutefois, si nous nous focalisons sur le secteur des hommes qui réalisent quelques emplettes sur Internet, nous constatons que le budget passe à 232 euros. Cette hausse significative montre que les soldes représentent toujours un business juteux, mais uniquement sur le Web. Le monde de l’habillement est en crise à cause de cette domination très forte de la toile. Les magasins physiques n’ont parfois pas le luxe de s’offrir des pourcentages aussi élevés. Selon les statistiques, 21 % des Français envisagent tout de même de dépenser une somme plus faible que celle dévoilée l’année dernière. A contrario, 16 % des sondés ont eu l’idée inverse, celle d’accroître le budget.