Les étapes indispensables pour que votre divorce à l’amiable soit réussi

Après une discussion très franche, vous décidez de mettre un terme à votre relation, mais il y a encore une étape très importante qui demande votre attention. En effet, le divorce peut rapidement devenir cauchemardesque sauf si vous suivez quelques conseils.

Prenez un rendez-vous avec un avocat spécialisé dans les divorces à l’amiable

De nombreux couples souhaitent se séparer sans pour autant se déchirer, ils choisissent donc le divorce à l’amiable, car il comporte plusieurs avantages. En effet, il est impératif d’insister sur le fait que, depuis le 1er Janvier 2017, les démarches liées au consentement mutuel ont été simplifiées au maximum. La fin de votre union peut ainsi être validée uniquement devant un notaire, le juge n’est de ce fait plus obligatoire. Toutefois, pour que cette aventure se déroule dans les meilleures conditions, il est judicieux de partager un guide. La première phase à ne pas négliger consiste à faire appel à deux avocats puisque les deux partenaires doivent être représentés.

La signature de la convention remplace finalement le passage devant le juge

Ces avocats spécialisés dans le divorce pourront vous épauler que ce soit pour vos droits, le calcul de la pension alimentaire, la garde des enfants, la gestion du patrimoine… Bien sûr, si vous avez des biens en commun, vous devrez vous entendre sur le chemin à emprunter notamment dans le cas du logement conjugal. Lorsque tous ces points quelque peu épineux auront été abordés, vous pourrez vous lancer dans la négociation afin de rédiger la convention. Cette dernière validera votre séparation lorsqu’elle aura été signée. Si dans certains cas de figure, une rencontre peut s’avérer suffisante, d’autres demandent davantage de rendez-vous dans le but de fixer toutes les modalités. Si les deux parties ont accepté ce document, un délai de 15 jours sera opérationnel notamment pour donner l’occasion à chacun des partenaires de changer d’avis.

Les avocats procéderont à la validation du divorce par le biais d’un notaire

Il est important de noter que la convention représente l’ultime étape pour ce divorce à l’amiable. En effet, depuis le 1er Janvier 2017, le passage devant le juge aux Affaires Familiales a été supprimé. Les avocats transmettront donc le fameux document au notaire qui effectuera l’enregistrement de la séparation. Cette dernière est beaucoup plus simple, mais il est tout de même impératif de réfléchir à toutes les phases de ce service avant d’agir. Le divorce n’est pas un acte anodin.