Tromper sur Internet est désormais une cause légitime de divorce

Internet a rendu les rencontres plus faciles qu’elles ne l’étaient auparavant. Désormais, il est possible de discuter avec des personnes ayant les mêmes affinités que soi, en quelques clics. C’est d’ailleurs sur ce principe que sont basés la plupart des sites de rencontres actuels. 

Dans le cas où ce sont deux personnes célibataires qui discutent, il n’y a aucun problème. Mais dans de nombreuses situations, ce sont des personnes qui cherchent une relation extra-conjugale. Une faute grave, qui peut peser très lourd si une demande de divorce est faite. En effet, il y a désormais jurisprudence. Et il semblerait bien que cliquer rime avec tromper.

Virtuelle ou non, l’infidélité est une faute grave

La cour de cassation avait tranché il y a déjà deux ans, dans le cas d’une infidélité sur Internet. Même si la décision avait choqué à l’époque, elle fait désormais état de jurisprudence. Tromper sur Internet est équivalent à tromper « dans la vraie vie ».

Mais jusqu’où va la notion d’infidélité ? Un envoi d’email coquin peut-il être considéré comme tel ? Dans l’absolu, oui. Rester fidèle physiquement ne suffit pas. En effet, les relations sexuelles ne sont pas les seuls arguments pouvant prouver une faute. Si une relation avec un ami ou un collègue de travail est jugée trop platonique, elle peut être considérée comme une tromperie intellectuelle. Mieux vaut alors faire appel à un avocat spécialisé en droit du divorce pour mettre toutes les chances de son côté.

Avec Internet, il est presque impossible de cacher ses fautes

La notion de vie privée est encore très floue sur Internet. Tout ce qui est accessible publiquement ne peut donc pas être considéré comme privé.

Comprenez également que tout échange effectué sur Internet, que ce soit sur Facebook, via un site de rencontre ou même par SMS laisse des traces. Ces traces, si elles sont retrouvées peuvent être utilisées comme des preuves. Les fautifs ont alors plutôt intérêt à surveiller leurs arrières, notamment en supprimant leurs historiques…