Mission locale : ce qu’il faut savoir sur son rôle

Peu de gens connaissent, encore aujourd’hui, le rôle d’une mission locale au sein de la société. Voici ce qu’il faut savoir sur cet organisme lancé en 1982 par décret ministériel. Il s’agit d’un réel atout pour créer du lien social.

Objectif d’une mission locale

Pour l’histoire, la mission locale a vu le jour en mars 1982. À l’époque, un décret ministériel fut édité après la diffusion du « Rapport Schwartz ». Ce dernier concernait le développement du chômage chez les jeunes et la précarité sociale de certaines couches de population.

Le premier but d’une mission locale est de permettre l’insertion des jeunes non scolarisés, à savoir ceux ayant entre 16 à 25 ans. Son second objectif est de lutter contre l’exclusion de ces mêmes jeunes. Les missions locales coordonnent, en règle générale, leurs efforts avec les Collectivités territoriales ainsi que « l’État ».

Le rôle de la mission locale

Elle se charge de l’accueil des jeunes se présentant auprès de la mission locale à Clermont ou ailleurs. Elle les informe et les oriente quant aux possibilités professionnelles. La mission locale accompagne en priorité les jeunes ayant du mal à s’intégrer professionnellement et socialement.

La mission locale offre également des solutions personnalisées pour chaque jeune qu’elle prend en charge. Cet accompagnement est centré autour de l’emploi et de la formation. Il concerne aussi les difficultés sociales et sanitaires. Sont désignés « par difficultés », les problèmes de mobilité, de logement et de droits civiques.

Enfin, la mission locale peut créer de nouveaux dispositifs d’insertion. Le but étant de résoudre les problèmes des jeunes dans une région précise.

Bon à savoir

Une mission locale doit avoir une approche globale sur les divers problèmes d’insertion. Il faut noter que chaque prestation fournie est bien entendu entièrement gratuite. Il est interdit de demander de l’argent aux jeunes ayant recours à l’aide d’une mission locale.

Le principe de la mission locale se base donc sur le volontariat des jeunes. Il n’y a aucune contrainte réglementaire pour ce type d’organisme. Il est fréquent que des professionnels et des bénévoles ayant des compétences spécifiques viennent en aide aux jeunes via la mission locale.